Association Les Amis de L'Isle Adam

La restauration des anciens vitraux


de l’église Saint-Martin




     Entre 1853 et 1878, l’abbé Grimot, curé de L’Isle-Adam, fait équiper l’ensemble des 32 fenêtres de l’église de vitraux commandés au maître verrier parisien Gaspard Gsell (1814-1904), brillant élève du peintre Ingres à l’école des Beaux Arts de Paris. Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, ces vitraux, qui faisaient la fierté de la ville, ont subit des tirs d’artillerie en 1940 et les bombardements alliés en 1944. Sérieusement endommagés, ils ont pour la plupart été démontés en 1950 et archivés dans la cave du presbytère où ils vont être oubliés pendant près de 50 ans. En 1996, René Botto, membre de l’association "Les Amis de L’Isle-Adam", obtient l’autorisation du maire Michel Poniatowski de faire procéder à leur restauration progressive. En 2005, tous les vitraux du bas côté sud de l’église ont été restaurés et remontés dans leurs fenêtres d’origines. Au cours des années à venir la restauration va se poursuivre jusqu’à la reconstitution de l’ensemble de ces vitraux. 

Gaspard Gsell 

(1814 - 1904) 

      Jean Gaspard Jules Gsell voit le jour le 1er août 1814 à Saint-Gall, en Suisse, où son père, Jakob Laurenz, exerce la profession de lithographe. Après avoir fait l'École des Beaux Arts de Genève, il vient en 1830 parfaire sa technique à l’école des Beaux Arts de Paris sous la maîtrise des peintres Ingres et Delaroche. Après un séjour à Rome, il revient à Paris en 1835 pour exercer ses activités de peintre, de fresquiste et de cartonnier de vitraux. Vers 1840, il entre comme cartonnier à la verrerie de Choisy-le-Roi. Il réalise les cartons de vitraux pour les églises Saint-Gervais-Saint-Protais et Saint-Vincent-de-Paul de Paris.

      Après deux années d'expériences comme cartonnier, Gaspard Gsell fonde son propre atelier. En 1846, il s'associe à Pierre-Charles Marquis pour reprendre l’atelier parisien de Karl Hauder et André, situé 40 bis, rue des Amandiers-Popincourt. Mais cette association sera de courte durée. À partir de 1847, Gsell rejoint l’atelier de verrerie d’Emile Laurent, installé dans une rue voisine. La raison sociale de l'atelier prend alors le nom de « Laurent, Gsell et Cie ». Après le mariage, le 8 décembre 1859, de Gsell avec Caroline Adèle, la fille de Laurent, l’atelier prend le nom de « Laurent et Gsell », puis « Gsell-Laurent ». Cette évolution semble indiquer que Gaspard Gsell a pris l'entière direction de l'atelier. Etabli au 21, rue Saint-Sébastien, en 1849, puis au 43, à partir de 1851, l'atelier s'installe par la suite au 23, rue du Montparnasse. Très vite, la nouvelle entreprise reprend la clientèle de l'atelier de vitraux de la verrerie de Choisy-le-Roi qui périclitait. En 1863, Gaspard Gsell est élu à l'Institut. C’est pour lui le couronnement de sa carrière.

     Présent à toutes les Expositions universelles, honorant de nombreuses commandes de création et de restauration en France et à l'étranger, et non des moins prestigieuses. Les grisailles exécutées en 1864 pour la chapelle du palais de l'Elysée en attestent, l’atelier fut l'un des plus actifs de son époque. Gaspard Gsell restera à la tête de son atelier jusqu'au mois de juin 1890. Il vend alors son entreprise à son fils Albert Jacques Jules, peintre sur verre. Sa succession professionnelle ainsi assurée, Gaspard Gsell meurt le 4 février 1904 dans sa résidence de Meudon (Hauts-de-Seine).

      Gaspard Gsell était surtout connu pour son expression du moyen âge « modernisé ».

     Le XIXème siècle fut une grande époque de restauration et de création de vitraux. Il fallait alors réparer les outrages de la Révolution ! Si cette restauration intensive ne fut pas toujours de bonne qualité, Gaspard Gsell fait exception à cette critique des experts.

   De 1853 à 1878, Gaspard Gsell va réaliser les 48 vitraux de l’église de l’Isle-Adam, à la demande de l’abbé Grimot. De nombreux mécènes, mais aussi des paroissiens vont financer cette importante opération artistique.

  En juillet 2017, après plusieurs années de travail, les vitraux du chœur ont été restaurés et remontés dans leurs fenêtres d'origine.  En savoir plus

 



                                                       <Retour


Ci-dessous vous pouvez enregistrer le diaporama explicatif de tous les vitraux de l'église St Martin.

Les vitraux de l'église en septembre 2017.pdf Les vitraux de l'église en septembre 2017.pdf
Taille : 14736,362 Kb
Type : pdf

Créez un site Web gratuit avec Yola