Association Les Amis de L'Isle Adam

1790 

    

Le 18 février, les premières élections municipales, sur les bases définies par la Constituante, ont lieu à la maison Commune, installée dans la salle d'audience du Château. Il s'agit d'élire un maire, cinq officiers municipaux, douze notables, un procureur, un trésorier et un greffier. Les cinq officiers municipaux et le maire forment le Conseil Général de la Commune. Jean Augustin Deschamps, notaire, est élu maire. Le curé Jean-Baptiste Martin, est nommé procureur. 

  L'inventaire des biens nationalisés commence. Les propriétés des Princes de Conti ayant été cédées au roi, on fait d'abord les comptes avec la Paroisse et la Maison des Prêtres. Jean-Baptiste Martin, à la fois curé et procureur, y apporte sa bonne volonté.

La nouvelle division territoriale de la France, en 88 départements, est promulguée le 4 mars. Ces départements se subdivisent en districts, cantons et communes.

Le département de Seine et Oise, dont dépend L’Isle-Adam, est ainsi divisé en 9 districts, 59 cantons et 1267 communes. Le canton de L'Isle-Adam, est créé le 25 mars : il comprend les communes de Villiers-Adam, Méry, Mériel, Jouy-le-Comte, Nesles, Fontenelle, Labbeville, Frouville, Hérouville, Auvers et Valmondois, soit onze communes. C'est à L'Isle-Adam que se dérouleront les élections primaires, l'élection du juge de paix cantonal, les rassemblements des milices cantonales, les réunions relatives aux réquisitions.

Les milices bourgeoises constituées depuis juillet 1789 par L'Isle-Adam et Parmain, se transforment en un corps de Garde Nationale de 180 hommes, réparti en quatre compagnies dont trois sont à L'Isle-Adam et une à Jouy-le-Comte.

En mai, après avoir émigré, le Prince de Conti revient à l’Isle-Adam où il est accueilli par les nouvelles autorités locales. Il y reste peu de temps.

Le 27 novembre, l’Assemblée rend le serment des prêtres obligatoire.

Créez un site Web gratuit avec Yola.