Association Les Amis de L'Isle Adam

Louis-Armand de Bourbon-Conti 









                                                                                        Louis Armand

                                                                                      de Bourbon Conti


   L'aîné des fils du prince Armand de Bourbon-Conti voit le jour à Paris, le 4 avril 1661. Il est baptisé le 28 février de l'année suivante dans la chapelle du Louvre, et nommé Louis par le Roi et la Reine mère.

   Petit, d’un physique ingrat, légèrement bossu, et d’une santé délicate, Louis-Armand fait de rapides progrès dans ses études. Le 16 janvier 1680, il épouse la charmante Marie-Anne de Bourbon (Mademoiselle de Blois), fille naturelle de Louis XIV et de la duchesse de la Vallière. Née à Vincennes le 20 octobre 1666, elle sera légitimée le 13 mai 1667. Le mariage est célébré dans la chapelle du château de Saint-Germain-en-Laye. A cette occasion, le prince de Condé sort de sa retraite de Chantilly pour assister au mariage de son neveu. Le Roi offre à sa fille reconnue une dot d'un million de livres tournois et à son futur époux un don de 50.000 livres.

   Le prince Louis-Armand se laisse vite entraîner au libertinage. Louis XIV doit intervenir.

   Le 20 mars 1685, le prince de Turenne, Louis de la Tour d'Auvergne, obtient du Roi la permission d'aller servir en Pologne comme volontaire. Conti fait aussitôt la même démarche pour son frère et pour lui. Le 1er juin, ils sont à Vienne et le 13 à Koman ; ils y trouvent le duc de Lorraine, Charles V, et se mettent en campagne à ses côtés. Ils se distinguent par leur courage sous les murs de Novigrad et de Neuhausel. Puis ils volent au secours de la ville de Gran assiégée par 40.000 Turcs; le 16 août, après un combat furieux, l'ennemi doit lever le siège. Deux jours après, ils assistent à une messe d'actions de grâces et rentrent en France.

   Le 12 octobre 1685, le Roi se rend à Fontainebleau chez sa fille la princesse de Conti, atteinte de la petite vérole. Son gendre s'étant enfermé avec sa femme pour la soigner, a le bonheur de la voir guérir; mais il contracte aussi la terrible maladie; la princesse le soigne à son tour; mais elle ne peut le sauver. Louis-Armand décède le 9 novembre et sera enterré dans le mausolée des Condé à Vallery (dans l'Yonne).

  Quant à la princesse Marie-Anne de Conti, elle survivra à son beau-frère le Grand Conti, à sa nièce Marie-Anne et à son neveu Louis-Armand II; elle meurt à Paris, le 3 mai 1739, à l’âge de soixante-douze ans. Son corps est porté le 5 mai à l'église Saint-Roch, où il est inhumé dans la chapelle de la Vierge.


<Retour

Créez un site Web gratuit avec Yola.