Association Les Amis de L'Isle Adam

François-Joseph-Edouard KNECHT

(1789 – 1870)

     Il voit le jour, le 3 février 1789, à Aix-la-Chapelle (royaume de Prusse). Il est le fils de François-Egide Knecht, artiste peintre, et d’Anne-Catherine Regen. Il est aussi le neveu d’Aloïs Senefelder, l’inventeur de la lithographie.

     Senefelder, né à Prague en 1771, est un obscur auteur comédien. Ne trouvant personne pour éditer ses œuvres, il se résigne à les imprimer lui-même avec un matériel artisanal, jusqu'au jour où il découvre tout a fait par hasard le procédé de la lithographie. Ayant déposé un journal sur une pierre alors qu’il péchait, il retrouva la pierre « imprimée » : la lithographie fut ainsi découverte dit la légende. Mais ce procédé révolutionnaire qui consiste à imprimer des images sans les graver, fut probablement trouvé après plusieurs années de recherches plus ou moins empiriques (vers 1798 ou 1799) par cet écrivain allemand.

 

 Aloïs Senefelder

     En 1802, le brevet est déposé à Paris. La lithographie est l’impression sur papier d’un dessin tracé au crayon gras sur une pierre calcaire, une plaque de zinc ou du papier lithographique. Ce procédé permet un tirage limité de 20 à 200 exemplaires.

     Knecht vient à Paris pour la première fois en 1816. Deux ans plus tard il installe une première presse lithographique, rue de Lille et introduit la lithographie. Le 19 juin 1819 fondation de l’imprimerie Senefelder et Cie. Knecht doit se charger de la direction commerciale. En 1822, il prend la gestion de l’établissement. En mai 1826, il en devient propriétaire et prend le nom d’imprimerie Knecht-Senefelder. Cet établissement s’installe alors au 27, rue de Paradis-Poissonnière.

     Le 1er février 1827 il épouse à Paris Adèle Fauquet, de 16 ans sa cadette. Puis, il vient s’installer à L’Isle-Adam où il fait souche. Le 1er juillet 1829, naît son fils Jean-Lucien-Edmond. L’année suivante, il vend son entreprise pour se consacrer exclusivement aux innovations technologiques. Le 3 octobre 1835, Knecht, qui était déjà propriétaire à L’Isle-Adam, acquiert avec son épouse et son beau-père une propriété, d’environ 1 hectare, rue des Bonshommes.

    En 1846, il achète au curé Dumouchel, une bonne partie de la maison des Joséphites, propriété qu’il échange immédiatement avec son beau-père M. Fauquet contre la pleine propriété de la maison de la rue des Bonshommes.

     En 1849, il offre à la municipalité, avec ses amis Vincent et Sylvain Jolivet, un chemin bordant sa propriété et servant de communication entre l’avenue de Paris et l’avenue des Bonshommes, aujourd’hui, appelé « ruelle Knecht ».   

     En 1867, avec son ami Baston, ils financent à l’église de L’Isle-Adam l’installation de la tribune située au dessus de la porte d’entrée. Pour réaliser la balustrade de cette tribune l'abbé Grimot avait acheté à un antiquaire 8 panneaux sculptés du XVIème siècle (époque Henri II). Ces panneaux représentent les anges musiciens, illustration du psaume 150 de l’Ancien Testament « Louange à Yahweh au son des instruments de musique ».

     Agé de 81 ans, Édouard Knecht décède le 22 janvier 1870 à son domicile adamois de l’avenue de Paris. Il sera enterré au cimetière de cette ville. Son épouse Adèle Fauquet décèdera le 27 février 1888.



                                                                              <Retour

           Panneaux de la tribune de l'église

               Les anges musiciens (détail)

Créez un site Web gratuit avec Yola.