Association Les Amis de L'Isle Adam

Jean-Louis BOZZI

(1860-1946)
 

     Jean-Louis Bozzi, dont le père était d’origine italienne (ville de Morcone dans la province de Benevento), voit le jour le 28 avril 1860. Il embrasse la carrière de sculpteur statuaire, tout en se passionnant pour la musique. Il épouse Elvira qui lui donnera une fille, Madeleine. La famille Bozzi habite dans une maison qu’elle a fait construire en 1908 sur un terrain qu’elle a acheté dans le parc de la Commanderie alors mis en lotissement par le Comte Zogheb. Située au 5 avenue du Docteur Fritz, cette maison avait été baptisée « Le grillon ». Bozzi s'était réservé le rez-de-chaussée pour y installer son atelier. Son épouse Elvira décède le 5 mai 1943.


    Parmi les œuvres réalisées par Jean-Louis Bozzi on peut citer :
    - le buste en bronze de l’abbé Grimot, situé dans le jardin du presbytère de L'Isle-Adam,
    - " Dieu et Patrie ", statue en marbre de Carrare dans l’église de L’Isle-Adam (chapelle Conti),
    - le buste en bronze du Docteur Charles Fritz, sur socle et colonne de bois, (hôpital de L’Isle-Adam)
    - des bustes en terre cuite de personnalités de L’Isle-Adam : Docteur Senlecq,    M. Bouillant (ancien chirurgien dentiste), M. Lechauguette, M. Gasmann   (ancien propriétaire de la maison « La Commanderie »), M. Emile Cailleux  (ancien pharmacien à Parmain et ami de l’artiste),
    - le buste en marbre de Richard Wagner au musée de l’Opéra (1er étage),
    - une statue en pierre représentant le général Drouot (musée du Louvre),
    - le monument aux morts de Champagne-sur-Oise en pierre d’Euville,
    - la France avec un lion à ses pieds, monument aux morts d’Ezanville,
    - le Maréchal Joffre, bas relief en bronze scellé dans le mur du grand vestibule du ministère de la Défense, rue Saint-Dominique,
    - les professeurs Vaillant, Becquerel, Bureau, bustes au Muséum d’Histoire Naturelle, jardin des Plantes à Paris.
    - etc.   

 


Buste de l'abbé Grimot

     Jean-Louis Bozzi décède le 6 octobre 1946. Il est enterré au cimetière de L’Isle-Adam. Sur sa stèle funéraire en granit gris poli, était placé un buste en bronze, représentant « le Temps » sous les traits d’un vieillard à la barbe flottante, tenant en main une faux. La base de la sculpture porte cette inscription « Le temps régulateur de l’immense nature ». Sur les autres faces, sortant du bronze des hauts reliefs de petites dimensions symbolisent les trois phases de la vie : le Sourire - l’Idéal - Vers la fin. Malheureusement ce superbe bronze, réalisé par l’artiste en 1925, a été dérobé depuis.
    Madeleine Bozzi, qui avait hérité de la maison de ses parents, minée par la maladie et la douleur de la perte d’êtres chers, n’a pu mener à bien le projet de réaliser dans l’atelier de son père un lieu d’exposition d’une partie de ses œuvres.   

 

Exposition Bozzi - L'Isle Adam 1950 

Créez un site Web gratuit avec Yola.