Association Les Amis de L'Isle Adam

Louis-Gustave BINGER
 

(1856-1936)
 
Gouverneur général des Colonies

    Il voit le jour à Strasbourg le 14 octobre 1856. A l’âge de quinze ans, sa mère, Marie Salomé Hummel, le place chez un quincaillier. A 18 ans, il s’engage pour 5 ans au 20ème bataillon de chasseurs à pieds à Rouen. Promu sergent-major en 1876, il rentre à l’école des sous-officiers d’Arvord d’où il sort 9ème sur 167 avec le grade de sous-lieutenant. En 1880, il est nommé au 4ème régiment d’infanterie de marine à Toulon.

    Binger se porte alors volontaire pour le bataillon disciplinaire du Sénégal et débarque en 1882 à Dakar où il fait partie d’une mission topographique en Casamance, sur le haut fleuve. Nommé lieutenant, il participe, avec l’expédition du capitaine Monteil, à la triangulation des pays situés entre le Sénégal et le Niger, et à l’étude du tracé du chemin de fer de Kayes à Bamako. De retour à Paris, il établit, toujours avec Monteil, la carte des établissements français au Sénégal.

    A 31 ans, il est nommé capitaine et officier d’ordonnance du général Faidherbe. Ce dernier lui confie en avril 1887 l'exploration des terres depuis le Niger jusqu'au golfe de Guinée. Un parcours éprouvant de près de 4000 km qui allait lui prendre plus de 2 ans. Suite à ce voyage Binger publie « Du Niger au golfe de Guinée par le pays de Kong et le Mossi ». A cette époque, il est partisan d’une colonisation moderne, aussi il conclut son livre par cette note « Nous pensons que l’intervention directe de l’Etat sera toujours funeste….. ». Nommé Chevalier de la Légion d’honneur, il devient un héros national. En 1891, il prépare l’Ecole de Guerre mais il échoue au concours. Déçu, il accepte de diriger la mission française de délimitation de la Côte d’Ivoire. Le poste de gouverneur de Côte d’Ivoire est alors proposé au capitaine Binger. Le 20 juillet 1893, il s’installe à Grand-Bassan, ville qui vient d’être choisie comme capitale. En 1897, il est nommé directeur des Affaires d'Afrique au Ministère des Colonies.

    Retraité, il vient habiter à L'Isle-Adam dans une maison située au 53 rue Saint-Lazare. Le 21 octobre 1932, il est fait grand officier de la Légion d'Honneur. Il restera dans sa ville d'adoption jusqu'à sa mort le 10 novembre 1936. Il avait alors 80 ans. En 1938, le docteur Louis Senlecq, maire de L'Isle-Adam, fait ériger par les architectes du Pinet et Duhayon un monument commémoratif à l'angle des rues Saint-Lazare et des Bonshommes. Le buste en bronze de Binger, réalisé par le sculpteur Baudry, est placé sur une stèle, devant un bas-relief représentant son itinéraire en Afrique. Le dimanche 26 juin 1938, l'inauguration de ce monument est présidée par le général Gouraud, ancien gouverneur militaire de Paris, la famille Binger, les écrivains Georges Duhamel et Emile Henriot et le docteur Senlecq.
    Le buste en bronze de Binger a été dérobé par les Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale et récemment, en 2004, par des vandales.
    Le Musée d’art et d’histoire Louis-Senlecq de l'Isle-Adam conserve quelques souvenirs personnels de Binger (portraits, encrier de campagne, décorations….).



        <Retour histoire Isle Adam    <Retour personnages


 

 Binger, gouverneur général des colonies

Buste de Binger 

Créez un site Web gratuit avec Yola.