Association Les Amis de L'Isle Adam

Antoine de Villiers de L'Isle-Adam

Seigneur de l'Isle-Adam, Conseiller et Chambellan du roi.

Un an avant la mort de son père, Antoine de Villiers avait épousé Marguerite de Montmorency, fille puînée de Charles de Montmorency, seigneur de Goussainville, et de Jeanne Rataut ; mais elle décède prématurément  en 1473, laissant une fille nommée Gabrielle.

Le 1er octobre 1479, une transaction portant inféodation eut lieu entre Antoine de Villiers, comme châtelain de Nogent d'une part et Louis Le Tirant, seigneur de Stors, au nom et comme mari de Catherine de Saint-Benoist. Cet accord arrête le procès qu'ils allaient engager au sujet de leurs droits respectifs.

Le 6 novembre 1480, Antoine de Villiers convole en secondes noces avec Agnès du Moulin, fille puînée de Jean du Moulin, seigneur de Fontenay-en-Brie et de Messy, maître ordinaire de l'Hôtel du Roi, et de Marguerite de Rouvroy-Saint-Simon.

Le 12 février 1481, il établit un bail à loyer pour douze années, à Jacques Le Maître, meunier, demeurant à Verville, d'un moulin à blé, avec le cours et droit de la rivière situé à Valmondois, nommé le moulin de la Nase, à la charge de faire construire pendant la durée du bail un moulin à huile, proche le moulin à blé.

Le 2 septembre 1483, il abandonne à son frère Valéran la terre de Vallangoujard, à lui donnée par leur père, moyennant deux cents livres tournois à payer par Valéran et le don d'une haquenée* à demoiselle de l'Isle, sa fille.

Le 20 juin 1487, il affranchit les religieuses de l'hôtel-Dieu de Pontoise des droits de travers pour toutes les marchandises leur appartenant, qu'elles feraient passer par dessus et par dessous les ponts de l'Isle-Adam.

Le 6 juillet 1491, Antoine de Villiers, acquiert de Guillaume de l'Isle, seigneur de Marivaux, 100 arpents de bois situés au terroir de l'Isle-Adam. Le 18 octobre suivant, il achète huit arpents et demi de terre à Pierre Denise de Butry, pour dix-sept livres tournois. Le 23 juin 1495, il acquiert de Jacques de Thumery le fief de Bouconvilliers à Valmondois.

Le 29 août 1497, le bailli de Senlis fait une enquête, suite à la demande du roi, en vue de constater les dégâts occasionnés par les grandes eaux aux chaussées et parties des murs de la forteresse de l'Isle-Adam, afin de fixer le droit d'aides réclamé par le seigneur du lieu pour le rétablissement de ces objets. Sur l'estimation des experts, la taxe pour ce droit fut fixée, pour dix ans, à douze deniers parisis pour chaque pièce de vin, à quatre pour chaque muid de sel ou de grain traversant l'Isle-Adam par eau et par terre.

Le 4 septembre 1498, Antoine de Villiers, étant à Paris, fait foi et hommage au nouveau roi Louis XII pour ses seigneuries de l'Isle-Adam, Valmondois et Géraucourt. Le 17 novembre suivant, il acquiert de Pierre Gilbert, tonnelier à Pontoise, un demi arpent, cinq quartiers de terre situés à Flélu, terroir de Nesles-la-Vallée.

Le 1er février 1503, une sentence du prévôt de Paris condamne Jean Delétang à payer à Antoine de Villiers, au nom et comme curateur de son fis Charles, deux livres parisis de cens annuel et les arrérages de 29 années comme détenteur d'un quartier de vignes situé au terroir de L'Isle-Adam, au lieu dit "La Croix ".


* haquenée : Jument ou cheval de petite taille, facile à monter

Le même jour, Antoine de Villiers, sentant sa fin prochaine, fait son testament, par lequel il légue le tiers de sa seigneurie à sa femme Agnès du Moulin. Il décède le 25 août 1504 et sera enterré à l'Abbaye du Val, ainsi que sa veuve Agnès du Moulin, qui lui survécut jusqu'au mois d'octobre 1517. Sur leur tombe se trouve l'épitaphe suivante : " Cy gist noble homme Antoine de Villiers, en son vivant conseiller et chambellan du Roy, lequel trespassa le XXVème jour d'août mil cinq cens et quatre. - Cy gist noble demoiselle Agnès du Moulin, en son vivant femme du dit Antoine de Villiers, laquelle décéda de ce sciecle le... jour de... de l'an mil VC... Dieu en ayt leurs âmes." Cette inscription, faite avant la mort de la veuve, n'a pas été complétée.

  Antoine de Villiers avait laissé deux fils et une fille :

- Charles de Villiers, qui suit ;

- Claude de Villiers, seigneur d'Avesnes en Vimeu, marié à Jeanne de Chables ;

- Louise de Villiers, épouse le 24 janvier 1508 Guillaume de Bissipat, seigneur de Hanches, vicomte de Falaise. Puis elle épouse, en seconde noce, le 4 mars 1514, Jacques d'O, seigneur de Franconville-au-Bois et de Baillet.


                                                < Retour

Gisant d'Antoine de Villiers et d'Agnès du Moulin à l'abbaye du Val

Créez un site Web gratuit avec Yola.