Association Les Amis de L'Isle Adam

Ansel III de L'Isle-Adam 






      Sceau d'Ansel III sur une charte

      de l'Abbaye du Val en 1239

    L'année même de la mort de son père, le nouveau seigneur de l'Isle confirme la rente qu'Ansel II avait constituée au profit de l'abbaye du Val. En 1220, il confirme aux moines de Saint-Martin de Pontoise la cession qu'Ansel de Nogent et son fils Eude leur avaient faite de toute la terre qu'ils possédaient près de La Chapelle.

    En juillet 1223, Ansel III approuve et scelle de son sceau une charte de Raoul de Conflans, en faveur de l'hôpital de l'abbaye du Val. En 1226 il ratifie, avec le consentement de sa femme Marie de Mauvoisin, tout ce que Pierre du Doubiez avait donné à l'abbaye du Val. C'est alors qu'il prend le surnom de L'Isle-Adam. En mai 1230, il donne aux moines de l'abbaye du Val l'île située alors dans l'Oise, entre leur maison de pêche et Butry.

    Au mois d'août 1233, Ansel III, ainsi que ses frères Adam et Pierre ratifient le testament de leur frère Manassé, contenant plusieurs legs, en faveur de l'abbaye du Val, du prieuré de Saint-Godegrand, de la léproserie de L'Isle-Adam, des chapelains de Balincourt et de Valmondois.

    Au mois de février 1234, Ansel III se porte garant pour deux cents marcs d'argent, de la promesse faite au roi Louis IX par Mahaud de Dammartin, comtesse de Boulogne-sur-Mer, de ne pas marier sa fille Jeanne sans le consentement du roi, son suzerain.

    En mai 1235, il était à Saint-Germain-en-Laye avec Guy V de la Roche-Guyon, Mathieu Ier de Trie, Jehan Ier de Chaumont, Gilles de Montchevreuil et Jehan des Barres, mandataires des autres chevaliers du Vexin français, pour la rédaction des coutumes de la région concernant le droit de relief des fiefs. Cet acte fait en présence et sur l'ordre du roi et devant Raoul, bailli du Vexin, fut, quelques jours après, entériné par une ordonnance royale.

    Au mois de juillet suivant, le sire de L'Isle-Adam se constitue pleige devant Louis IX et sa mère, à Crépy-en-Valois, pour son beau-frère Guy IV de Mauvoisin, au sujet d'un accord entre celui-ci et Raoul de Fougères. En 1236, au mois de juillet, avec l'assentiment de son fils aîné Jehan, il exonère de tous droits féodaux et de la redevance de cinq sous parisis une portion  de maison acquise dans son fief par le prieur de Valmondois.

      En 1239, il part à la croisade avec Amaury VI de Montfort, connétable de France, son cousin, qui avait épousé Agnès de Garlande. Il sera blessé à Gaza par les sarrasins.

     De retour à L'Isle-Adam, il confirme en janvier 1244 la donation de cent sous parisis faite par sa soeur Aélis, dame de Neufmoutiers, en faveur des moines de l'abbaye cistercienne de Barbeaux, où elle était inhumée. Au mois de mars 1246, avec l'assentiment de son fils aîné Jehan, il exempte les religieuses de l'abbaye de Maubuisson de tout droit de travers pour les vivres, vins, bois et autres choses de l'utilité de leur maison.

    Ansel de L'Isle-Adam, devenu veuf de Marie Mauvoisin, convole en secondes noces avec Clémence de Pomponne, dont il aura un fils nommé Ansel.

     De son premier mariage, il avait eu trois fils et une fille :

- Jehan de l'Isle, son successeur ;

- Adam, seigneur de Frouville, mort le 16 décembre 1295 ;

- Mahaud, mariée à Guillaume de Doudeauville;

- Ansel, seigneur de Balincourt et de Nesles, marié à Sédille de Thourotte, fille de Jean de Thourotte, dont il eut trois fils :

- Guillaume de l'Isle, chancelier de l'église de Rouen, mort en 1324,

- Adam de l'Isle, évêque d'Evreux, mort en 1328,

- Gasce de l'Isle-Adam, marié à Eléonore de Villiers, lequel deviendra après Ansel IV seigneur de L'Isle-Adam en partie avec Guillemette de L'Isle-Adam.

    On retrouve Ansel III le 12 juillet 1250 à Saint-Cloud où il est un des témoins de l'hommage lige fait par Gui de Chevreuse à Renaud de Corbeil, évêque de Paris. Il décède le 24 novembre 1253 et sera inhumé à l'abbaye du Val. Il avait fait son testament le 21 juillet de l'année précédente et désigné pour exécuteurs testamentaires, sa femme Clémence, son beau-frère Gui Mauvoisin, son cousin germain Pierre d'Auneuil, chanoine de Beauvais, Gui de Chevreuse et l'abbé du Val Notre-Dame, leur recommandant de bien suivre les conseils de la reine douairière Blanche de Castille, qu'il avait fidèlement servie. Il avait assigné des legs à ses neveux, à ses serviteurs, aux pauvres de son domaine, à la léproserie de L'Isle-Adam et à onze autres des environs, aux prieurés de l'Isle, du Lay, de Beaumont et de Chambly, aux églises de Nogent, Jouy, Nesles, Frouville et Villiers-Adam, enfin aux hôtels-Dieu de Pontoise, de Beaumont et de Chambly.

    Durant la vie d'Ansel III, les religieuses de l'abbaye de Maubuisson seront exemptées des droits de travers pour les vivres, bois, vins...


 <Retour

Créez un site Web gratuit avec Yola.