Association Les Amis de L'Isle Adam

Ansel II de l'Isle 






     Sceau d'Ansel II de l'Isle en 1205

    Devenu seigneur de l'Isle en 1189, il confirme, avec l'assentiment de son frère Adam, l'exemption du péage de l'Oise accordée par leur père aux moines de l'abbaye d'Ourscamp. Ayant perdu sa femme Aélis de Beaumont, sœur de Mathieu III, comte de Beaumont, il convole en secondes noces avec Eve de Garlande.

    Le 14 mai 1190, Ansel II, étant au prieuré de l'Isle, accorde du consentement de sa femme, de son frère Adam et de sa sœur Mabile, le libre passage sur toute sa terre et sur l'Oise, aux moines de l'abbaye cistercienne de Bon-Port, située près du Pont de l'Arche. Il a pour témoins de cet acte son oncle Manassé, Albert d'Andrezel et Philippe Sanglier. La même année, avec le consentement des mêmes et de son beau-frère Hugues d'Auneuil, il fait donation à l'abbaye du Val. Il avait pour témoins ses oncles Lancelin et Manassé.

    En 1192, Anseau de Garlande, son frère Jean et sa soeur Agnès ayant fait des donations au prieuré de Saint-Denis de Tournan, leur beau-frère Ansel de l'Isle donne son assentiment à cet acte et le scelle de son sceau. L'année suivante, il figure parmi les nombreux témoins de la charte de commune octroyée aux bourgeois de Tournan par son beau-frère Anseau de Garlande. En 1194, il se trouve à l'abbaye du Val, témoin d'un acte de son autre beau-frère Mathieu de Beaumont, en faveur de ce monastère. En 1201, il concède aux religieux de Saint-Vincent de Senlis le droit de passage pour leurs vins d'Auvers, à charge d'une rente annuelle et perpétuelle pour le donateur et sa famille. La même année, il reconnaît des droits à Mathieu II de Montmorency sur une partie du bourg de l'Isle.

    En 1205, il fait foi et hommage à Mathieu III, comte de Beaumont, pour les fiefs de Balincourt, Hodan, Nesles et Prérolles, qu'il tenait de son beau-frère, et scelle cet acte de son sceau. L'année suivante, il fait un accord avec le dit comte sur le travers de l'Isle à Nesles.

    Eve de Garlande, décédée le 18 août 1208, est enterrée à l'abbaye du Val. Son mari fit, le 8 août 1209, pour le repos de son âme, une rente de quarante sous à cette abbaye sur les menus cens de l'Isle et de Parmain.

    Le 27 juillet 1214, il prend probablement part à la grande victoire de Bouvines avec son suzerain Jean, comte de Beaumont, qui y avait amené vingt chevaliers de son comté. En 1216, Ansel II approuve dans une charte la donation que Jean de Labbeville vient de faire en faveur de l'hospice des pauvres de l'abbaye du Val.

      Au moment de mourir, le 25 janvier 1219, il fait une nouvelle rente à cette abbaye pour y être enterré auprès de sa seconde femme avec laquelle il avait eu quatre fils et une fille :

- Ansel III, qui suit,

- Manassé, clerc, dont le testament est daté du mois d'août 1233,

- Adam, seigneur de Frouville, marié à Isabelle de Seresville, mort le 16 décembre 1295,

- Pierre, seigneur de Puiseux-les-Pontoise, par suite de son mariage avec Eustachie de Puiseux ; il décède au mois de janvier 1272, laissant une fille, Marie de l'Isle religieuse à l'abbaye Saint-Paul-les-Beauvais, dont elle devint abbesse de 1279 à 1294,

- Aélis devint par alliance dame de Neufmoutier. Elle constitua une rente annuelle en faveur de l'abbaye de Barbeaux, où elle fut inhumée.


  <Retour

 

Créez un site Web gratuit avec Yola.