Association Les Amis de L'Isle Adam

Ansel 1er de l'Isle 


    




     Sceau d'Ansel Ier

   

     Ansel voit le jour vers 1115. Devenu majeur en 1136, il concède aux moines de l'abbaye Notre-Dame du Val, qui venaient de s'installer depuis peu dans la région (en 1125), un domaine important. On peut donc considérer Ansel comme le fondateur de cette abbaye. En 1137 à Fontainebleau, le roi Louis VII "Le Jeune" confirme la fondation de cette abbaye. L'année suivante, Ansel de l'Isle figure comme témoin dans une charte de Mathieu 1er, seigneur de Montmorency et de Marly, exemptant du droit de péage le prieuré bénédictin de Saint-Ouen de Gisors. En 1140, il est encore témoin, à Montmorency, de la donation faite à l'abbaye du Val par le dit seigneur de quelques vignes et d'un verger situés à Taverny. En 1146, à Ressons-l'Abbaye, il est l'un des témoins de l'acte par lequel Renaud II, comte de Clermont-en-Beauvaisis, confirmait une libéralité de Réry de Goussainville en faveur de l'abbaye du Val.

    Dans une charte de 1147, il apparaît marié à Mabilie (ou Mabile), fille de Lancelin, seigneur de Beauvais, et d'Alix de Bulles.

Ansel de l'Isle, Echanson du Roi, dont le bisaïeul Adam II avait souscrit en 1081 la charte de fondation du prieuré de Saint-Leu-d'Esserent, affranchit en 1149, avec le consentement de sa femme et de ses fils, Adam et Thibaud, ce prieuré clunisien de toute coutume et exaction. En 1150, il est témoin dans un acte de Fulbert, abbé de Saint-Germer. En 1153, il se trouve au Palais de Compiègne parmi les personnages qui jurent au nom du Roi le pacte de commune consenti aux habitants de cette ville sur le conseil de la Reine Mère qui avait Compiègne dans son douaire. En 1156, Dreux Buffé, seigneur de Méry-sur-Oise, qui venait de prendre l'habit religieux à l'abbaye du Val, donne à ce monastère le Bois de la Carrière et la carrière elle-même. Mais Gauthier Buffé, son frère, ne voulut approuver cette donation qu'à la condition d'avoir en viager l'usufruit de ce bois. Cette transaction acceptée par les moines fut ensuite confirmée au château de l'Isle-Adam par Gauthier, sa femme Héloïs et leur fils Pierre. 


   Ansel  1er de l'Isle décède le 13 décembre 1161. Il sera inhumé dans sa chère abbaye du Val. Sa tombe en marbre noir portait les armes de sa famille : « Ecu de gueules chargé d'une fasce d'argent avec un oiseau de même au canton dextre du chef. Deux lions pour supports et un pélican d'or pour cimier. »

    De sa femme Mabilie de Bulles, il avait eu six enfants :

- Adam IV, qui lui succède ;

- Thibaud, ci-dessus mentionné en 1149 ;

- Lancelin, doyen de l'église Saint-Pierre de Beauvais (de 1178 à 1194), dont il sera un des grands bienfaiteurs et où il mourut peu après avoir fait son testament.

       Il avait fait le voyage d’outre-mer. Il est nommé avec ses frères dans des titres de l’abbaye du Val ;

- Adam, clerc, prieur de Notre-Dame de l'Isle ;

- Manassé (ou Manasses), chevalier en 1190, seigneur de Rémerangles ;

- Aélis (ou Alix), religieuse à Variville en 1202.


 <Retour

 

 

Créez un site Web gratuit avec Yola.