Association Les Amis de L'Isle Adam

Adam IV de l'Isle

    Adam IV était seigneur de l'Isle-Adam dès 1162 ; en effet, dans une charte de cette année-là, il approuve, avec l'accord de ses frères (Lancelin, Manassé et Adam), de ses enfants (Ansel, Thibaut, Adam, Aveline et Mabilie) la fondation de l'abbaye du Val, faite par son père Ansel 1er. La même année, le roi Louis VII confirme cette donation.

    Une charte de 1166, signale qu'Adam IV est marié à Aélis ou Adelaïs  (Adélaïde ou Adèle) de Trie, fille de Guillaume, seigneur de Trie, et de Marguerite de Gisors. Vers 1167, il confirme la donation du Champ-Dolent à Valmondois faite aux religieux de Saint-Martin de Pontoise par son oncle Adam de Valmondois et Gauthier, fils de celui-ci. En 1169, il est témoin d'une transaction passée devant Maurice de Sully, évêque de Paris, au Palais Episcopal, entre Clémence Le Loup, abbesse de Notre-Dame d'Yerres et Albert de Chevreuse, au sujet du bois et de la terre du Plessis, sur lesquels ce dernier abandonnait toute prétention. En 1175, il confirme toutes les libéralités accordées par ses prédécesseurs au prieuré Notre-Dame et Saint-Godegrand de l'Isle, dont l'un de ses frères, Adam de l'Isle, était prieur.

    En 1179, Philippe de Dreux, évêque de Beauvais, certifie qu'Adam de l'Isle, frère de Lancelin, doyen du Chapitre, s'apprêtant à partir avec lui pour la Terre Sainte, a donné à son église 10 sous parisis de cens à l'Isle-Adam et que leur frère Manassé a donné 8 sous de monnaie de Beauvais à Rémérangles.

    En 1182, Odeline de Buffé, de Parmain, veuve et mère de neuf enfants, vient au château de l'Isle-Adam, ainsi que ses deux fils et quatre de ses filles pour y faire ensemble, avec l'agrément de leur suzerain Adam IV de l'Isle, un acte de donation de la terre et de la dîme de Chatou, en faveur d'un monastère récemment fondé, nommé alors Notre-Dame-du-Bois, puis Bois-aux-Dames. C'était en vue de constituer une dot à ses trois autres filles casées chez ces nonnes. De leur côté, les religieuses versèrent à la donatrice 30 livres parisis comme garantie contre toute tentative d'éviction et elles reçurent la quadruple caution d'Adam de l'Isle et de ses fils Ansel, Thibaud et Adam. Parmi les nombreux témoins de cet acte figurent : Simon, Prieur de l'Isle-Adam, Gauthier de l'Isle.....

    En 1185, Adam IV de l'Isle, se trouvant à Compiègne à la Cour de Philippe Auguste, accorde avec l'assentiment de son fils aîné Ansel le libre passage de l'Oise (aller et retour) aux bateaux de l'abbaye d'Ourscamp, située près de Noyon. Le 25 novembre 1186, d'accord avec ses trois fils, il donne deux hôtes habitant Nogent, au prieuré Saint-Léonor de Beaumont, pour le repos de l'âme de sa bru Aélis, soeur de Mathieu III de Beaumont, avec laquelle il avait marié son fils aîné. Il a pour témoins de cette donation son frère Lancelin et son beau-frère Mathieu III de Beaumont.

       En 1187, l'évêque Philippe de Dreux certifie, sur le rapport du doyen Lancelin, qu'Adam de l'Isle, avec le consentement de ses trois fils, a donné pour l'âme de sa dite bru, aux religieuses du prieuré Saint-Martin-des-Nonnettes de Boran, un muid de froment à prendre tous les ans sur le moulin de Valmondois.

En janvier 1188, entre Gisors et Trie, le roi de France, Philippe Auguste, et le roi d'Angleterre, Henri II Plantagenet, se rencontrent en vue de préparer la Croisade. Le monarque français est accompagné des évêques et des grands du royaume parmi lesquels les comtes de Beaumont et de Clermont, Dreux et Guillaume de Mello, avec un grand nombre d'autres vaillants chevaliers, dont probablement Adam IV.

    La même année, au moment de partir pour la Terre Sainte, Adam IV fait donation à l'abbaye Saint-Martin de Pontoise, à charge de célébrer chaque année, à l'anniversaire de sa mort, une messe pour lui et tous les siens.

      Adam IV décède en 1189, ayant eu avec son épouse Aélis trois fils et deux filles :

- Ansel II, son successeur,

- Thibaut, marié à Adeline,

- Adam, marié à Isabeau. En 1195, Il prélevait sur le domaine royal d'Auvers-sur-Oise une rente d'un setier de vin.

- Mabile, mariée à Hugues III, seigneur d'Auneuil. Elle est nommée avec ses frères et sœurs dans le titre de l'abbaye du Val de 1190 et dans une charte de 1157. Un de ses enfants, Pierre, chanoine, puis archidiacre de Beauvais, fut en 1252 exécuteur du testament d'Anseau de l’Isle, son cousin.

- Aveline.

 <Retour

Créez un site Web gratuit avec Yola.