Association Les Amis de L'Isle Adam

Adam 1er de l'Isle

    C'est probablement le roi Robert le Pieux qui confia au seigneur Adam 1er la garde du château fort de L'Isle-Adam qui contrôlait le passage de l'Oise. Cette forteresse, comme celles de Pontoise et de Beaumont, avait pour fonction de protéger les frontières ouest du royaume de France contre la poussée des Normands.

    Il est difficile de retrouver les origines de ce premier seigneur. D'après Raymond Lefèvre, ingénieur général du génie rural, des eaux et forêts, Adam 1er de L'Isle serait un des petits fils d'Hugues Capet. En effet celui-ci avait confié à ses proches la garde de son royaume.

    Adam 1er de l'Isle, n'est connu que par la fondation du prieuré de Notre-Dame et Saint-Godegrand de L’Isle-Adam, qui est datée du 30 mai 1014 dans le manuscrit latin 15.437 conservé à la Bibliothèque nationale de France. Il avait eu, quelques années auparavant connaissance des miracles opérés par les reliques de saint Godegrand, évêque martyr de Sées (Orne). Voulant posséder celles-ci, il se rendit à Moussy-le-Neuf (dans le diocèse de Meaux, à proximité de Senlis), qui faisait parti de son domaine, où elle avaient été transférées (vers 880) depuis le monastère d'Almenèches de Sées par l'évêque Hildebrand. Accompagné de prêtres portant des cierges et des lampes, il charge sur son épaule la châsse contenant la relique (le crâne du saint) et la ramène solennellement en procession jusqu'à son château. Pour l'honorer dignement, il entreprend alors la construction d'un prieuré en face de son château. Ce prieuré était certainement un des plus anciens de l'Ile-de-France.

    Un sceau, portant les armoiries d'Adam de l'Isle, est conservé aux Archives Nationales. Il se décrit de la façon suivante « écu de gueules chargé d'une fasce d'argent et cinq merlettes, dont trois en chef et deux en pointe ».

    Une charte de 1092 nous donne le nom de ses deux fils : Adam II, qui suit, et Ansel (ou Ansoud).



<Retour

  


 

Créez un site Web gratuit avec Yola.